• Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google PLus
  • Partager par mail

La foudre et les surtensions

Eclair et foudre
Les utilisateurs des équipements électroniques, des systèmes téléphoniques et informatiques sont confrontés au problème de la fiabilité de ces matériels face aux surtensions transitoires générées par la Foudre.

Plusieurs raisons :
- Intégration électronique dense donc équipement plus «fragile».
- Interruptions de services inacceptables.
- Réseaux de transmission d’informations étendus pouvant être affectés par une multitude de perturbations.

La foudre,

étudiée depuis Benjamin Franklin (1749), devient paradoxalement une menace croissante dans notre société hautement «électronisée». Phénomène naturel, la foudre est une décharge électrique entre deux zones de polarité opposée, le nuage et le sol. Résultat : un courant extrêmement important durant quelques dizaines de microsecondes et un impact générateur d'effets secondaires qui ont un rayon destructif beaucoup plus étendu que la décharge elle-même.
Le développement et la fragilisation croissante des équipements électroniques ou informatiques entraînent une sensibilité plus grande encore aux surtensions. La foudre constitue donc une réelle menace pour le matériel des entreprises mais aussi pour celles des professions libérales ou même, les particuliers.

Effets directs,

Ils se caractérisent par l’écoulement au moment de la décharge d’un courant impulsionnel, variant alors de 1000 à 200000 ampères en crête avec un temps de montée de l’ordre de la microseconde. Cet effet direct peut être actuellement considéré comme intervenant pour une faible part dans les destructions occasionnées aux systèmes électriques ou électroniques car il est très localisé.
Contre la foudre elle-même, La technique de protection consiste donc, tout aussi "simplement", à capturer la décharge pour la détourner de sa cible initiale. La foudre sera captée, par exemple, selon la technique du "paratonnerre" ou de la "cage maillée" et épargnera le site, cependant vos équipements ne seront pas protégés contre les effets secondaires.