• Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google PLus
  • Partager par mail

Les Normes

Du fait de la diversité et de l'importance des phénomènes transitoires, les organismes de normalisation ont édité des spécifications afin de tester la susceptibilité des équipements soumis aux surtensions. Après la caratérisation des phénnomènes, qui a abouti à une série d'ondes normalisées (onde de tension 1,2/50µs et ondes de courant 8/20µ, 10/350µs), sont apparues différentes normes définissant les performances, telles que :

Parafoudres pour installations Basse Tension :
- NF EN 61643-11 (France)
- VDE 0675-6-11 (Allemagne)
- EN 61643-11 (Europe)
- UL1449 (USA)
- CEI 61643-11 (International)

Parafoudres pour équipements de communication :
- CEI 61643-21 (International)
- Recommandations UIT-T K11, K12, K17, K20, K21, K36 (International)
- UL497 A/B (USA)

Situation normative

• La norme NF EN 61643-11 définit les performances des dispositifs "parafoudre" destinés à lutter contre les effets de ces phénomènes Foudre sur les équipements connectés au réseau électrique basse tension.
• La norme NF C15-100 (installation basse tension) et le guide UTE C 15-443 donnent les règles d'utilisation et les informations nécessaires à la mise en oeuvre cohérente des parafoudres.
• La norme NF EN 61643-21 définit les performances des dispositifs "parafoudre" destinés aux réseaux de communication (télécom, transmission de données...)

Obligation et recommandation d'emploi

Jusqu'en 2002, en France, l'emploi des Parafoudres pour la protection des matériels connectés au réseau Basse Tension n'était jamais obligatoire, seul un certain niveau de recommandations pouvait être préscrit.

Cette situation a changé avec la modification de la norme NF C15-100 (déc. 2002) : dans l'article 4-443 de cette nouvelle version, il y a desormais obligation d'installation de parafoudres à l'origine de l'installation, en fonction de certaines conditions :

1 - L'installation est équipée de Paratonnerre
          => Parafoudre obligatoire, à l'origine de l'installation : il doit être de Type 1 avec un courant Iimp de 12,5kA minimum

2 - L'installation est alimentée par un réseau Basse Tension aérien et le niveau kéraunique local Nk est supérieur à 25 (ou la densité de foudroiement Ng > 2,5)
         => Parafoudre obligatoire, à l'origine de l'installation : il doit être de Type 2 avec un courant IN de 5kA minimum

3 - L'installation est alimentée par un réseau Basse Tension aérien et le niveau kéraunique local Nk est inférieur à 25
        => Parafoudre non-obligatoire

4 - L'installation est alimentée par un réseau Basse Tension souterrain
        => Parafoudre non-obligatoire

Cependant pour les 2 cas précédents la norme précise que : "...une protection contre les surtensions peut être nécessaire dans les situations où un plus haut niveau de fiabilité ou un plus haut risque est attendu". De plus, le guide UTE C15-443 introduit une méthode d'analyse de risque qui tient compte d'un plus grand nombre de paramètres, tels que la tolérance à l'interruption de service ou les conséquences sur la sécurité des personnes.